Blog - Potager fleuri et Compagnie

C'est l'automne et je suis ravie de reprendre la plume... électronique - le clavier et mes deux doigts :) - pour partager avec vous des nouvelles de ma butte Perma. Je l'appelle "Perma" car vous savez déjà que je m'inspire que la Permaculture pour cultiver les légumes.

D’année en année, je progresse. Voici ma butte de 10 m2 prise en photo le 12/11/18.

Butte et engrais vert - Inspiration Permaculture

Cet automne ma butte est presque entièrement couverte de plantes vivantes : mâche, blettes et engrais verts (céréales, moutarde...). Seule une petite partie est couverte avec du paillage.

Butte et engrais vert - Inspiration Permaculture

Sur la partie gauche de la butte, on voit au premier plan sur la droite de l'image, un pied d'Oseille. Délicieux dans une omelette ! C'est une plante vivace et elle est là depuis la mise en route de la butte.

Butte et engrais vert - Inspiration Permaculture

En arrière plan, les engrais verts poussent bien : céréales semés dans les pousses de moutarde.

Au premier plan, un pied de Chayotte, appelé aussi Christophine. J'ai planté cette Chayotte que l'on m'a donnée au Portugal. 2 ont souffert et se sont desséchées pendant l'hiver. J'ai planté la rescapée qui m'a donné des feuilles, des feuilles et encore des feuilles ! Vous les voyez ?

Chayotte - Feurs en boutons

Chayotte - Feurs en boutons

La Chayotte commence tout juste à faire des fleurs alors que nous sommes mi-novembre. Trop tard ma belle. J'espère qu'elle survivra cet hiver pour pousser à nouveau au printemps et donner des fruits en 2019.

Butte et engrais vert - Inspiration Permaculture

Au fond à gauche : les engrais verts de type Moutarde avec un peu de Céréales que l'on ne voit pas encore émerger. Devant à gauche, les Bettes à couper qui se sont ressemées toutes seules l'été dernier (2017). Au milieu sur la droite, des céréales : Avoine principalement. Et devant de la mâche qui a souffert de la sècheresse. Peut-être repartira-t-elle avec les pluie d'automne qui sont très abondantes ses jours-ci.

Butte et engrais vert - Inspiration Permaculture

Partie droite de la butte Perma avec principalement du paillage et des déchets verts que je composte sur place. Quelques graines, ça et là, commencent à sortir de terre. A suivre...

Plusieurs avantages d’avoir un couvert végétal vivant ou, à défaut, du paillage :

  • Protéger le sol des intempéries et du froid l’hiver, sécheresse l’été
  • retenir les nutriments dans le sol pour éviter qu’ils ne soient entraînés en profondeur et finissent dans les nappes phréatiques
  • Nourrir les petits habitants du sol qui, en se développant, nourrissent les plantes

En résumé, avec le couvert végétal, je nourris les insectes du sol et les insectes du sol me remercient en nourrissant les plantes.  

Samedi studieux !

Je prépare le plan du potager 2019 et les engrais verts que je vais installer avant les cultures principales, soit le plan du potager Automne 2018 aussi.

En pleine révision ! 😁

Un peu compliqué car j'ai tout à apprendre !

Je dois choisir les bons engrais verts en fonction de la future plante qui occupera le sol et tenir compte de la plante qui a précédé, sachant que l'on évite de faire se succéder des plantes de la même famille et qu'il faut tenir compte des besoins de la future plante et aussi de ce que l'engrais vert va produire comme éléments nutritifs. En résumé...

Dans certains cas, il y a du temps entre la récolte de la culture principale et le semis des engrais verts à l’automne. Priorité : le sol doit être couvert et pas laissé à nu. C’est un petit casse-tête de trouver un pré-engrais vert qui soit l’engrais vert de l’engrais vert qui précédera la culture “majeure”. Vous suivez ? 😁

Je me régale en lisant les articles sur les engrais verts et notamment sur ce site suisse :

https://www.bioactualites.ch/cultures.html

Et vous, comment procédez-vous ? Quels engrais verts utilisez-vous ?

En 2017, j'attendais les saints de glace avec impatience pour repiquer les plants de tomates mais... La pluie n'a pas cessé de tomber jusqu'à la mi-juin (si mes souvenirs sont exacts). J'ai donc mis les tomates en terre bien tard.

2017 ne fût pas une bonne année pour les tomates mais j'en ai récolté de belles quand même : 800 grammes en juillet et 14 Kg en Aout. Et pis c'est tout ! Après, le mildiou s'en est mêlé et tout le reste est parti à la poubelle.

Je partage avec vous le bilan détaillé de ma récolte 2017.

PLANTES POIDS Kg NOMBRE
Courgettes 18,88 51
Tomates 14,92 82
Courge Butternut 12,95 3
Potiron 5,33 -
Tomate - Récolte 2017
PLANTES POIDS Kg NOMBRE
Haricot mangetout 5,00 -
Blettes et Poirée 4,39 -
Rhubarbe 3,63 -
Pastèque 3,08 1
Pastèque - Récolte 2017
PLANTES POIDS Kg NOMBRE
Pommes de Terre 3,00 -
Poires williams 2,56 36
Pommes Golden 2,37 14
Concombres 2,21 8
Courgettes rondes de Nice - Récolte 2017
PLANTES POIDS Kg NOMBRE
Pèches plates 1,50 -
Poires Soldat Laboureur 1,35 15
Toutes feuilles salade 1,14 -
Mâche 0,66 -
Maïs Glass Gem - Récolte 2017
PLANTES POIDS Kg NOMBRE
Oseille 0,55 -
Fèves 0,51 -
Fraises 0,50 -
Framboise 0,50 -
Haricot Coco Meuse rose - Récolte 2017
PLANTES POIDS Kg NOMBRE
Cornichons 0,43 57
Choux kale 0,70 -
Poivrons 0,31 5
Mures 0,20 -
Safran - Récolte 2017
PLANTES POIDS Kg NOMBRE
Chou Daubenton 0,11 -
Ail Rocambole 0,02 1
Fleurs de Courgettes - 156
Safran - 52

En 2017, j'ai récolté 86 Kg de fruits et légumes. A cela s'ajoute les Haricots Coco Meuse, le Quinoa, le Maïs Glass gem et quelques autres bricoles que je n'ai pas pesées.

Je n'ai pas encore réussi à occuper tout l'espace du potager pendant toute la saison. Je peux encore faire mieux et optimiser. Je prévoir de faire davantage de semis tout le long de la saison pour les repiquer dés qu'une place se libèrera. Je vais aussi faire plus de semis directs et il faudra bien surveiller les limaces.

Objectif 2018 ? 100 Kg ! Dans les starting blocks je suis !!

Et vous, la récolte 2017 a-t-elle été bonne ?

A la fin de l'été, la place se libère au potager au fur et à mesure des récoltes. Comme la permaculture et moi n'aimons pas le vide, ni la terre à nu, je sème des engrais verts sous le paillage. En fait le mieux serait de les semer un peu avant de libérer la place...

 

Engrais verts - CéréalesEngrais vert : Céréales, Sarrasin...

Quand les places commencent à se libérer au potager, il est temps de faire le plan des cultures de l'année prochaine. Même si je mélange les cultures, je procède malgré tout à des rotations pour les cultures principales : Tomates, Haricots, Concombres. Dans la littérature web, on recommande de faire des rotations tous les 4 ans. Mon potager-butte est petit et j'ai choisi de faire des rotations par tiers, tous les 3 ans.

En fonction de la place des cultures de l'année, je choisis des légumes qui appartiennent à d'autres familles. Après les haricots, je plante des Tomates, après les tomates : des concombres, après les concombres : des haricots. Et avant de mettre en place chaque culture, je sème des engrais verts pour enrichir la terre.

Potager sur butte Permaculture - Plan Printemps 2018Objectif Printemps 2018 (cliquer pour agrandir)

Ce plan est une trame qui me permet d'équilibrer et de prévoir tous les légumes que je souhaite récolter. Cela me permet aussi de faire le point sur mon stock de graines.

Une fois le plan "Objectif Printemps 2018" établi, je réalise un plan "Automne 2017" pour y répartir les semis d'engrais verts. J'essaye de choisir les types d'engrais vert à semer en fonction de la prochaine culture et si possible la culture précédente.

Potager sur butte Permaculture - Plan Automne 2017Automne 2017 (cliquer pour agrandir)

Certains légumes sont des vivaces et restent en place plusieurs années. En plus des engrais verts, à l'automne, j'essaye de semer d'autres légumes comme des salades, choux... Quand l'hiver est suffisamment doux, tout ce petit monde traverse l'hiver et la récolte se fait tôt dans l'année.

 

Automne 2017 - Engrais vert au PotagerEngrais vert - Céréales

Si certaines plantes semées à l’automne ne traversent pas l'hiver à cause du froid ou des limaces, par exemple, je paille pour que sol soit protégé et ne reste pas nu.

 
Enregistrer Enregistrer

Depuis mars, beaucoup d'eau est passée sous les ponts. Le potager a bien évolué, la récolte est bonne cette année mais dépassera-t-elle le record de 2016 qui était de 85 kg ?

 

Comme chaque année, je n'arrive pas encore à anticiper assez pour occuper le sol de la butte de façon optimale. Cela nécessiterait de semer régulièrement salades et autres potagères afin de les installer dans les espaces qui se libèrent au fur et à mesure.  

En terme de récoltes à venir, il reste encore quelques haricots mangetout, des courgettes rondes de Nice, des haricots secs en cours de maturation, des poivrons qui n'en finissent pas de mûrir, les courges butternut dont le pédicule prend son temps pour sécher, signe qu'il sera temps de le cueillir... Ici tout n'est que Luxe, Calme et Patience... et surtout un grand bonheur et une contemplation admirative de Dame Nature qui suit son rythme immuable au fil des saisons.


Pour les plantations d'automne j'ai préparé quelques semis. Certaines plantes devraient être semées directement en terre mais les limaces n'en feraient qu'une bouchée ! Chou Kale, Épinard, Laitue à couper, Persil, Radis, Mâche...

J'ai aussi élaboré le plan des plantations d'automne avec quelques légumes à consommer et des engrais verts bien sûr ainsi que le plan de 2018, les deux étant liés. Je les "mets au propre" et les partagerai avec vous dans ce blog.

Enregistrer Enregistrer Enregistrer

11 mars 2017 : Les terrines sont prêtes à recevoir les graines. Terreau spécial semis... bien humide. Positionnées devant le radiateur pour que la température monte, monte, monte... Attention à vos semis : ne pas les arroser avec une eau glacée. Utiliser de l'eau à température ambiante. Le terreau ne doit pas être détrempé non plus. Sinon, risque de pourriture. 

Préparation des terrine pour semis en intérieur

Suite demain pour l'installation des graines ! 

J'adore ce moment ! Belle journée pour le retour au jardin.

J'ai vu que la mâche commençait à faire des tiges pour fleurir et faire ses graines. Cure de mâche en perspective ! :)

12 mars 2017 : Semis en terrine de salades et autres laitues à couper, avant de recouvrir les graines de terre..

Semis en terrine avant de recouvrir de terreau

Semis de Tomates avant de recouvrir les graines. Je pense qu'il y en aura pour tout le monde ! :)

Semis en terrine avant de recouvrir de terreau

Mes tomates n'ont pas encore sorti la tête... Les piments doux non plus. Je les garde à l'intérieur. 

La semaine dernière j'ai profité de belles journées ensoleillées pour mettre les terrines dehors dans ma serre-étagère. 

Les premiers semis à lever : salades, choux, quinoa !

Graines de Laitue à couper germés

J'ai sorti les terrines contenant les salades, choux et le quino, un jour ensoleillé et je ne les ai pas rentrés le soir. Il ont la lumière du jour, du lever au coucher du soleil et la différence de températures jour/nuit. Ils vont pousser à leur rythme. 

Terrine dans serre étagère à l'extérieur

Il se trouve que dans la terrine du quinoa j'ai aussi semé des piments doux (poivrons) et piments d'Espelette. Erreur ! Le quinoa germe très vite contrairement aux graines de piments. Du coup les graines de piment pas encore germées se trouvent à l'extérieur alors que les journées sont encore fraîches.

J'ai également semé des graines de piments en godet à raison de 3 à 5 graines par pot.  Je garde précieusement les pots à l'intérieur jusqu'à la germination.

Pour les tomates, je vais essayer de les garder à l'intérieur jusqu'aux premières feuilles mais elles risquent de manquer de lumière... Tout dépendra de ce que j'observerai... 

Quand les semis sortent la tête de la terre, pour éviter qu'ils filent, s'étiolent et meurent.... je les mets dehors dans ma serre-étagère. Ils bénéficient de la fraîcheur qui les laisse pousser à un rythme naturel et assez de lumière pour créer de la matière végétale et devenir robuste.

Serre étagère fermée la nuit et quand il fait froid

Quand il fait frais et gris, je laisse la serre fermée pour les protéger d'un éventuel vent froid, et quand la météo prévoit du soleil, je la laisse ouverte sinon les plantes risquent de cuire. On atteint vite 40 degrés si ce n'est plus, en plein soleil !

Le Printemps... ma saison préférée quand la nature se réveille !

Jonquille à l'étang Colbert 92

Les jonquilles, lumineuses surtout quand le ciel est encore gris.

Plante à bulbe de montagne

Et cette petite bleue, plante à bulbe dont je ne connais pas encore le nom. Je l'ai rapportée des alpes et elle se plait bien dans mon petit jardin urbain en ile de France.

[Nouvelle Fiche] Côté Potager, je vous invite à découvrir la nouvelle fiche sur La Tomate !

Tomates Liguria, Olirose...

Ici les semis de Tomates sont faits. Il est encore temps si vous ne les avez pas dejà semé. 

Belle saison à vous !

Enregistrer

L'année dernière, j'ai beaucoup anticipé pour démarrer mes semis, avant le printemps. Ils étaient au chaud, à l'intérieur car je n'ai pas de serre chauffée. Et les graines ont germé très correctement. Après cette première pousse, je mettais les terrines dehors le jour dans la serre étagère et je les rentrais la nuit. Quel traffic !

Quand les plantules furent assez robustes, je les laissais dehors dans la serre-étagère la nuit aussi à condition que la météo ne prévoit pas de gelée nocturne.

Et il y a eu la météo que vous savez. 2016... Pluvieux jusqu'à mi juin. Une catastrophe ! Les tomates, que je n'ai pas osé mettre en terre, ont bien grandi au début. Comme je tardais à les repiquer (les mettre en terre) à cause du froid et de l'humidité, les pieds ont végété et sont devenus malingres... J'ai dû en ressemer en catastrophe ! Du coup j'ai planté mes pieds de tomates bien tard l'an passé. Cette année j'ai decidé de ne pas me precipiter et d'accepter, qu'en Ile de France, le climat soit parfois ainsi. Je sais que 2016 fût l'horreur sur une grande partie du teritoire français mais je suis encore troublée.

Nous sommes le 28 février et je n'ai encore rien semé cette année. Les semis ce sera en mars !

Il y a quand même de la vie au potager !

J'ai de la mâche délicieuse, et en quantité, qui s'est ressemée toute seule.

 

Mâche heureuse ! Ressemée toute seule !

J'ai murmuré à l'oreille de la mâche...

Des bettes à couper de l'an passé qui continuent à pousser et que je pourrai récolter en mars.

Bettes à couper (Poirée)

Des blettes à cardes semées à l'automne qui grandissent bien aussi.

Bettes à Cardes

Du cresson de terre en super forme.

Cresson de terre


L'oseille et les oignons rocambole qui ressortent de terre.

Les choux Kale reprennent force et vigueur. En mars les feuilles auront assez grandi pour commencer à les consommer.

Chou Kale

Et les engrais verts sont en super forme, surtout ceux plantés en août.

Engrais vert semé en août 2016 (Cresson en 1er plan)


Ceux que j'ai semé à l'automne sont moins développés. Je les raserai un mois avant les cultures que je compte mettre à leur place.

Engrais vert semé en octobre 2016 (Blé)

Engrais vert semé en octobre 2016 (Féverole)

Et quelques sauvages que je regarde pousser avec amour...

??? Vous la reconnaissez ?

Je dois faire mon plan de semis et culture, surtout en terme de calendrier car pour les emplacements j'ai déjà dessiné les grandes lignes.

Enregistrer Enregistrer

En novembre le potager produit encore en Ile de France.

Petit potiron cueilli avant qu'il ne soit orange

Le potiron n'a pas eu le temps d'orangir ! ;-) Mais il est mignon tout plein. Pour l'heure il décore la cuisine et nous patienterons avant de le savourer ! La mâche grandit et sera bientôt prête à rejoindre nos assiettes !

Mâche qui s'est resemée toute seule

Les bettes à couper reprennent leur croissance après la dernière récolte. Elles grandissent lentement mais je ne désespère pas d'en cueillir encore avant la fin de l'année.

Vue du potager avant le grand ménage d'automne

Les poireaux perpétuels sont en pleine croissance aussi. Les plus gros feront des poireaux vinaigrette et les plus petits rejoindront d'autres légumes pour parfumer les potages. Je précise que les plus gros poireaux perpétuels, dans mon potager, font environ 1,5 cm... Ils sont encore jeunes.

Vue du potager après grand ménage d'automne

J'ai coupé à raz les pieds de maïs, laissé les racines en terre et découpé le "vert" en petits bouts laissés sur le potager pour nourrir la terre. J'ai fait de même avec les haricots à rames qui étaient fanés.

Fève

Et l'engrais vert suis son bobhomme de chemin. Je récupère les graines des céréales au fur et à mesure et les laisse pousser à leur guise. Si le froid ne les anéantit pas, ils seront coupés en petits tronçons au printemps prochain.

Avoine

Vous remarquerez que la terre est recouverte sur toute la surface de la butte. Une partie est couverte d'engrais verts qui travaillent le sol en bonne intelligence (si si !) avec les vers de terre. L'autre partie est recouverte de "dechets" verts et bruns. Et vous ? Que faites-vous au potager, sur votre balcon ou rebord de fenêtre en novembre ?

Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer

Les champignons sont un signe de bonne santé du sol. La plus grande partie n'est pas visible puisqu'elle vit dans la couche supérieure de la terre car ils ont besoin d'oxygène pour vivre.

Ce que l'on voit en surface est une petite partie de leur organisme.

Les champignons sont les seuls capables de digérer la lignine présente dans les végétaux et notamment le bois. Ils sont les premiers à intervenir pour décomposer les matières organiques dans la nature et sont particulièrement actifs à l'automne.

Les voir pousser me ravit... Vous comprenez :-)

Certains sont comestibles, d'autres pas mais ils sont tous utiles à la bonne santé du sol. Les champignons se chargent de la première étape de dégradation des végétaux morts, ils sont aussi des médicaments précieux pour les plantes. Ils sont donc source de nourriture et de traitement pour les végétaux.

 

Ce Ficus bonsaï a passé tout l'été dehors. Maintenant il est à intérieur. A son pieds des champignons sortent de terre ces jours-ci, début novembre 2026.


Champignon sur la butte "perma". Les champignons travaillent pour laisser place à des nutriments très utiles pour les bactéries qui prendront le relais, particulièrement au printemps.


Champignon qui pousse au milieu des bleuets de Montagne. La bouture que j'ai rapportée de Haute-Savoie s'épanouie et fleurit chaque année. On aperçoit ses jeunes feuilles.


Et celui-ci ? Champignon qui pousse sur la butte "perma" au pied d' une pimprenelle, sauvagement bonne ! La feuille de pimprenelle est riche en vitamine C et elle a le goût du concombre.

Et vous ? Avez-vous des champignons dans vos jardins, balcons ou rebords de fenêtres ? Et à l'intérieur ?

Ce week-end , c'est l'été indien à Paris ! Profitons-en avant que l'automne ne s'installe vraiment.

Un centaine de fermes d'Ile de France ouvrent leur portes pendant 2 jours !

Je vous invite à visiter le site de la Balade du Goût, où vous trouverez toutes les informations pour vivre pleinement cette 20ème édition !

Cela se passe ce week-end : samedi 15 et dimanche 16 octobre 2016.